Mercredi 25 mars 2009

Une fois, ça suffit amplement…

Non bis in idem (On ne peut être jugé deux fois pour le même délit).